Les Expositions

HISTORIQUE DES EXPOSITIONS créées par le C.I.E.R (Réfectoire et Cellier des Moines de l’abbaye)

2005 : Exposition de mosaïques contemporaines de Gérard Brand sur le bestiaire roman

2003 : Le cinquantenaire du C.I.E.R
AU REFECTOIRE
Les visiteurs étaient accueillis par deux moines sculptés par Christian Oddoux dans des goulettes de pressoir, inspirés des moines pleurants des tombeaux des ducs de Bourgogne, et par une photographie de la mosaïque restituant la perspective du déambulatoire d’une manière saisissante.

  • “Le décor retrouvé à Saint-Philibert” : 6 panneaux sur les mosaïques (photo générale, le cavalier, détail de la tête du cheval et du faucon, les gémeaux, le cancer, détails des frises).
  • “Les cinquante ans du Centre” : journée d’inauguration du C.I.E.R, le 5 juillet 1953, discours de MM. Emile Mâle, Paul Privey, Jean Baudry, Paul Deschamp. Photographies d’il y a 50 ans : cour du cloître, église Saint-Michel, église abbatiale. Les activités de 1953 à 2003 : expositions, colloques et éditions.
  • “Les sculptures de l’abbatiale Saint-Philibert” : chapiteaux du chœur, du transept et de la coupole.
  • “Les peintures murales”. Intrados de la nef de Saint-Philibert.
  • “Concours des peintres régionaux”, 27 œuvres, 1er prix à Gaëlle Brugmann-Dod (200 € du C.I.E.R, une page dans “Gerstaecker France”) pour “Œuvre d’une vie” et “Le Moine Errant”, 2e prix à Martine Chanterau (150 € du C.I.E.R, un chevalet) pour “Sur les Chemins du Roman I & II”, 3e prix à Véronique Sorriano (100 € du C.I.E.R) pour “Saint Philibert” et “Sainte Austreberte”.
  • “Collection Zodiaque”, historique de la création.
  • “Sculptures” de Bernard Husson qui vient d’obtenir le 1er prix du 38e grand Prix de Barbizon, académie Jean Boitiat.

AU CELLIER

  • “Les églises romanes de Bourgogne du sud” : états anciens, études et restaurations : sans omettre la Chapelle-sous-Brancion et Brancion.
  • Les travaux des plus jeunes : Atelier mosaïque dirigé par Mathieu Rué (Groupement de Recherches Archéologiques de Tournus -G.R.A.T.-) 14 mosaïques crées par les enfants (format A4). Classe de CM1 de l’école Saint-Valérien : 6 dessins illustrant le chemin des reliques de saint Philibert. Classe de 5ème du collège de Tournus en cours d’art plastique 10 dessins “Souvenir de Saint-Philibert” (frottis, découpage, collage, montage).
L’exposition sur le cinquantenaire du C.I.E.R a été accueillie en mars 2004 par le collège en Bagatelle de Tournus, pour permettre aux plus jeunes de mieux connaître le patrimoine de Tournus et de la Bourgogne du Sud, ainsi que les activités du C.I.E.R depuis cinquante ans et de son œuvre au niveau du site abbatial.
 

2002 : le bestiaire roman en Europe
L’exposition créée en 1992 a été enrichie, complétée, grâce aux recherches du C.I.E.R., par la reproduction de certains manuscrits de Cîteaux ; ont été mises en valeur neuf techniques artistiques : vitrail, orfèvrerie, mosaïque, tissu, sculpture, peinture murale, manuscrit, ivoire, incrustation. Suite aux restaurations de l’église abbatiale Saint-Philibert une série de panneaux donnent une vue exceptionnelle de la nef sans sièges et révèlent les peintures murales récemment restaurées des intrados de deux de ses arcs, côté Sud. Elle comportait en outre une présentation de chapiteaux des Musées d’Autun et de Chalon-sur-Saône. Au total, plus de deux cents documents, ont été présentés.

2001 : Richesse et diversité de l’art roman en Bourgogne du Sud
Les visiteurs ont pu découvrir certaines églises des XIe et XIIe siècles dans leur état avant et après restauration.

1999 : Chasse et chasseurs à l’époque romane
Au cœur de l’exposition ont été mises pour la première fois en valeur neuf techniques d’expression sur le thème. L’exposition est complétée par l’édition d’un livre La chasse à l’époque romane (toujours en vente) qui évoque de façon détaillée ce qui fait partie de notre histoire, de notre culture et de notre environnement. Avec le concours de Madame A-F. Pataille, Directrice de la Bibliothèque Municipale de Tournus et des enseignants du collège, un questionnaire a été préparé pour intéresser les jeunes visiteurs qui furent accueillis 4 jours.

1996 : Pierres de Bourgogne, mémoire et art contemporain Œuvres des sculpteurs Bernard Husson et Lawrence Quirinali.

1994 : St Philibert, trésor d’images
Une exposition illustrant les étapes de la vie de saint Philibert et de la translation de ses reliques, exposition enrichie de documents authentiques du IXe au XIIIe siècles (diplôme de Louis le Débonnaire en 819, de Charles le Chauve en 875, de Charles le Simple en 915, missel de l’abbaye de Tournus du XIIIe siècle…) superbe reproduction du Flabellum de Tournus (conservé au musée national du Bargello à Florence) et du saint Philibert du grand vitrail de l’église de Brou (XVIe siècle).

1992 : Concours international de photographies sur le thème du Bestiaire roman
Importante participation européenne et parution d’un livre sur le thème écrit par Gaston Duchet-Suchaux, archiviste paléographe (toujours disponible à la vente). Exposition accueillie en 1993 à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu puis à Issoire (63), et en Alsace en 2000.

1988-1989 : Concours de photographies sur l’Art roman en Bourgogne
Exposition accueillie à Vézelay du 6 juillet au 18 août 1991.

1988 : 2e biennale du vitrail
Sur le thème “Vitrail et Architecture” selon trois volumes dont l’idée revient à Elaine Massy :

  • La pyramide : Le verrier (G. Rousvoal) et l’architecte (Ch. Schouvey) offrent un espace de lumière : comme des voiles, quatre panneaux triangulaires modulent la couleur, la grisaille, le plomb et le verre dépoli.
  • La sphère : Peintre-verrier (J-D. Fleury), architecte (G. de Hoÿm de Marien). Sous la voûte médiévale, unique, à travers la forêt tubulaire, le vitrail apparaît tel un disque, un noyau.
  • Le cube : Architecte (J-P. Philippon), peintre-verrier (J. Mauret). Secret, mystérieux à l’extérieur, il s’ouvre à l’intérieur tel un temple accueillant le visiteur dans un bain de lumière. Couleurs symboliques : le noir de la terre, le vert de l’eau, le bleu de l’air et l’orange du feu.

Cette exposition fut ensuite accueillie à l’abbaye de Noirlac.

1987 : célébration du Millénaire capétien
L’architecture de l’an mil à Saint-Philibert et à Saint-Laurent (église dont l’intérieur fut réhabilité et offert aux recherches du C.N.R.S.). Présentation du diplôme d’Hugues Capet confirmant les biens de l’abbaye en 989, ce rare document étant parmi les douze seulement connus en France signés de ce premier roi capétien.

1986 : 1re biennale du vitrail
Présentation exceptionnelle due à Elaine Massy, de vitraux contemporains se reflétant dans l’eau de bassins illuminés par un éclairage les individualisant en même temps dans l’espace. Cette exposition fut ensuite accueillie à Narbonne puis à Chartres.

1985 : Les chemins de lumières de l’art roman, les chemins de St-Jacques de Compostelle

1984 : Art roman – Art contemporain